background img

Eviter le surtourisme dans le futur : voici comment faire

C’est une image qui se répète de plus en plus fréquemment. Des dizaines, voire des milliers de personnes se pressent autour d’une statue, d’un pont, d’un tableau ou d’un paysage naturel. Le lieu peut varier : de Paris à Hong Kong, en passant par Amsterdam, Venise, Barcelone, Rome ou Reykjavik. Cependant, une chose reste constante : la saturation de touristes dans un espace donné. Cette situation de surtourisme est inquiétante. Il est donc important de trouver des mesures appropriées.

Législation pour lutter contre le surtourisme

Les gouvernements et les entreprises ont beaucoup de travail à faire pour parvenir à un tourisme sans impact négatif. Elles doivent prioriser un voyage durable. Il faut une législation qui pénalise sévèrement ceux qui enfreignent les règles et qui profite à ceux qui les respectent. Que les visites dans certains endroits soient : réglementées et temporairement restreintes dans d’autres. Évitez de construire partout et équilibrez le nombre de personnes qu’une station peut absorber.

A lire aussi : Pourquoi passer ses vacances en Ouganda ?

Souvent, moins c’est plus, et plutôt que de chercher des hôtels de grande capacité, visez des hôtels de grande qualité. Bien qu’il s’agisse d’un autre débat sur lequel nous devons nous pencher, évitez les offres issues de mauvaises pratiques environnementales. Il est important de trouver une solution aux hôtels surdimensionnés. La surpopulation et la vulgarisation des voyages incontrôlés ont justifié cette mauvaise réputation dans de nombreux cas.

Évitez les heures de grande affluence

Chacun doit contribuer et assumer ses responsabilités. Par conséquent, chaque voyageur doit être capable de prendre des mesures responsables. Avant de vous rendre dans un lieu, évaluez donc le moment où il est le plus fréquenté et optez pour l’inverse. Regardez quand votre impact sera moindre, quand vous pourrez rendre la destination moins peuplée. Évitez les périodes de concentration maximale.

A lire aussi : Où faire de la plongée sous-marine dans l'océan Indien ?

Cela sera bénéfique pour vous, car vous profiterez de vos vacances sans stress. Cette solution profitera également aux employés du lieu. L’un des effets les plus dévastateurs du surtourisme et de ses causes : emplois précaires et temporaires, manque d’investissements de qualité.

Accepter et encourager les mesures de protection

Vous ne pouvez pas dire que vous êtes respectueux de l’environnement, puis de protester contre l’augmentation des taxes sur le diesel. C’est contradictoire. Nous ne comprenons pas non plus que lorsque l’on annonce qu’un permis est désormais nécessaire pour visiter une île, nous crions au scandale. Pour préserver tous ces endroits que nous trouvons si beaux et spectaculaires, nous devons accepter que leur utilisation soit réglementée. Nous devons être d’accord du fait et que peut-être cet été, nous ne pourrons pas les voir et le suivant.

Il est aussi important de travailler avec des projets locaux. Pour qu’une destination soit durable, elle doit être développée avec les acteurs locaux. Il s’agit des commerçants, hôteliers, travailleurs. Acheter auprès des entreprises locales signifie que la richesse créée est mieux répartie entre les habitants de la destination touristique.

Catégories de l'article :
Actu